en 
 
 
cinema

 
 

Darius (en tournée du 1er janvier au 31 mai 2018)

le  01/01/2018   au x différents théâtres en tournée

Mise en scène de Anne Bouvier avec Clémentine Célarié et Pierre Cassignard écrit par Jean-Benoît Patricot




Cette pièce, jouée au théâtre des Mathurins, laisse le spectateur quelque peu perplexe. Et puis d’abord, peut-on véritablement appeler pièce cet échange de « ping-pong » entre Clémentine Célarié et Pierre Cassignard ?
Elle, c’est la mère d’un enfant, grand handicapé moteur et cérébral, dont l’odorat est le seul sens qui fonctionne. Lui, c’est un chimiste créateur de parfum. Elle va donc demander à ce « nez » de fabriquer des parfums aux senteurs de tous les pays où il ne peut aller vu son état. Il faudra que chaque odeur lui évoque une ville différente et l’homme, ainsi mis au défi, réussit ce pari insensé. Comme l’enfant grandit et sort de l’adolescence, sa mère veut qu’il éprouve toutes les sensations humaines. Donc, il arrivera même à créer des bouquets et arômes lui suggérant l’amour et la femme.
Les 2 comédiens sont en scène devant un grand rideau. L’un après l’autre ou bien ensemble, ils nous lisent les mails qu’ils s’échangent à travers leurs commentaires, leurs recherches et leurs joies quand ils réussissent à provoquer du bonheur chez le garçon. Et puis un jour, ce dernier meurt et ils se séparent. Le spectacle est bien sûr émouvant mais cette sorte de lecture à 2 voix est plus un récital d’acteurs qu’une pièce proprement dite.
Heureusement, l’ensemble est joué par 2 artistes merveilleux de tact, de chaleur et d’humanité, elle débordante de vie, d’amour maternelle, d’enthousiasme ; et lui la suivant dans sa chimère, la soutenant, l’accompagnant dans sa recherche, n’abandonnant jamais. Bravo à eux deux : ils portent à bout de bras cette représentation aussi difficile qu’hors du commun !

S.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique