en 
 
 
cinema

 
 

Le verre deau (jusquau 24 avril)

le  27/03/2023   au thtre La Reine Blanche, 2bis passage Ruelle 75018 Paris (les lundis 19h)

Mise en scne de Yann-Jol Collin et Cyril Bothorel avec Cyril Bothorel crit par Francis Ponge




Lorsque le nom de Francis Ponge est prononc, peu de souvenirs remontent hlas la surface, si ce nest peut-tre lvocation dun pote disparu en 1988. Alors, quand le duo Cyril Bothorel/Yann-Jol Collin nous invite, lun comdien et lautre metteur en scne, un spectacle burlesque sur la base de textes de lauteur susmentionn, on est pouss par le got de la dcouverte.
Cest avec une longue adresse au public que le spectacle dbute : alors, cest fait, nous voil enferms les uns avec les autres . Le comdien balaye les spectateurs de son regard aiguis, dans lequel pointe lombre du sourire dun clown littraire. Et l, peu peu, la mcanique se met en place : lexgse pongienne fait son uvre. Les choses prennent vie, tel cet arbre qui lon coupe une branche et qui, tout tonn, reconnait le bois dont il est fait dans le manche de la hache qui labat.
Car, Ponge cest cela, la petite posie des choses apparemment ngligeables, qui prennent soudain une importance dmesure. Personnification aidant, les choses nen sont plus vraiment, habites quelles ont dune douce vie intrieure. Le comdien en est le porte-parole et linterprte. Un hommage est dailleurs rendu aux objets en gnral, ces choses qui se taisent . Et voil le spectateur invit faire une minute de silence en hommage au mutisme auquel les choses sont astreintes
Pour souligner un texte trs conome deffets, le comdien ne les mnage dailleurs pas, ces silences dont il vient nimber la prose du pote. Quel rapport donc avec le verre deau , titre du spectacle ? Il est simple ! Le verre deau est en effet le principal hros de cet trange spectacle. Le voici donc qui apparait un verre plus qu moiti plein de lui-mme . Il y a une sorte de travail dans le verre de vin quil ny a pas dans le verre deau , ajoute ainsi lauteur dans la bouche du comdien.
Cest ainsi une douce posie qui nimbe la salle du Thtre de la Reine Blanche, et, mme si lon goute peu la partie animalo-clownesque du spectacle, seul ajout au texte de Ponge, on sort de la salle le sourie aux lvres. On osera qualifier ici, le verre deau de spectacle rafraichissant.

Eric Dotter



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique