en 
 
 
cinema

 
 

Les comptines de Capucine (à partir du 21 octobre)

le  21/10/2017   au théâtre Comédie de Paris, 42 rue Pierre Fontaine 75009 Paris (samedi à 11h et pendant les vacances scolaires un jour sur 2 à la même heure)

Mise en scène de Alexandre Vaz avec Stéphanie Pierron écrit par Kim Leros




Qui ne connaît pas ces classiques que sont les ritournelles enfantines, vous savez ces fameuses comptines traditionnelles qui font partie intégrante de notre patrimoine (et mémoire) génétique, à force d’avoir été apprises quasiment par cœur dès notre plus tendre enfance ?
Impossible que vous ne (re)connaissiez pas ces chères chansons « douces » (celle-ci en fait justement partie !) qui ont bercés votre prime jeunesse, que ce soit par exemple Au clair de la lune, Promenons-nous dans les bois, Ah ! vous dirai-je maman, Dans la forêt lointaine…, Les petits poissons, La famille tortue, Une souris verte, Mon petit lapin, A la claire fontaine, sans oublier Mon beau sapin et, forcément, Dansons la capucine…
Eh bien, elles sont toutes réunies dans un seul et même spectacle musical pour les enfants de 1 à 5 ans, intitulé Les comptines de Capucine, et joué par une jeune comédienne pétillante, pleine de peps comme de fantaisie. Cette dernière nous raconte l’un de ses rêves en interprétant chacun de ces célèbres airs, tout en s’aidant de divers et multiples objets qui peuplent allégrement sa chambre. De son petit doudou, un lapin en peluche qui sert de fil conducteur, jusqu’aux grands cubes en forme de sapin illuminé, en passant par ses murs tapissés d’animaux aux yeux éclairés dans le noir, la charmante Capucine se sert de tout ce bric-à-brac comme référence mais aussi comme prétexte à entonner quelques-unes de ces incontournables compositions pour le moins universelles.
Cette ingénieuse adaptation, proposée par Kim Leros et mise en scène par Alexandre Vaz, permet au public de reprendre en chœur et d’accompagner Capucine pendant plus de 45 minutes, et cela à travers une énergie communicative, une bonne humeur interactive, ainsi que quelques jolis souvenirs, bien sûr autant pour les petits que pour les grands d’ailleurs ! Ah, nostalgie, quand tu nous prends…..

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique