en 
 
 
cinema

 
 

Soy de Cuba - Viva la vida - annulé et reporté en 2023

le  12/04/2022   au 13ème Art, centre commercial Italie Deux, avenue d'Italie 75013 Paris (du mardi au samedi à 21h, matinées samedi à 17h et dimanche à 16h ou à 17h)

Mise en scène de Michael Xerri & Julie Dayan avec 14 danseurs cubains écrit par Rembert Egues, directeur musical




Et « Vive la vie » : vous êtes bel et bien en présence de ce que cette île sait faire de mieux culturellement parlant : de la musique et de la danse. D’un côté, de la salsa, du mambo, de la guaracha, du son, de la charanga, du cha cha cha, de la rumba et même un soupçon de funk bien dosé. De l’autre, des chorégraphies tout en souplesse, des déboulés pleins d’adresse, des passes très lascives et des attrapades particulièrement déhanchées. Et pas besoin d’être parti là-bas pour apprécier comme il se doit ces rythmes endiablés, ces cadences survoltés, ces exhibitions acrobatiques et ces entrains énergiques !
Ce musical cubain, aussi sonore que dansant, fait la part belle aux chansons, voire à des versions instrumentales de temps à autre, grâce à la présence d’un groupe « exotique » de 8 musiciens et interprètes qui jouent live et totalement couleur locale « muy caliente » sur scène, telle une compilation savamment dosée de morceaux plus entraînants les uns que les autres. Les enchainements ne sont pas en reste non plus, sauf qu’il manque un réel fil conducteur narratif – l’éternelle histoire d’une amourette entre un beau mâle boxeur et une frêle demoiselle danseuse de son état –, ainsi qu’une mise en scène originale qui puisse lier l’ensemble d’une manière convaincante (aucun véritable lien entre les différents tableaux proposés). Leur précédent spectacle, Soy de Cuba, avait plus de tenue et d’idées scéniques.
Quoi qu’il en soit, on se laisse porter par la dynamique de la troupe de 14 danseuses et danseurs, tout comme par l’enthousiasme général que procure une telle frénésie sur les planches du 13ème Art qui lui semble se refaire une santé après plusieurs mois de fermeture « obligée »…

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique