en 
 
 
cinema
Théâtre nouveautés festival   > actu <

 
 

- expo : Photographies de Philippe de Poulpiquet au musée de l'Armée aux Invalides (jusqu'au 3 janvier 2021)

le  19/09/2020   au musée de l'Armée, hôtel National des Invalides, 129 rue de Grenelle 75007 Paris

Mise en scène de Anthony Petiteau, responsable des collections photographiques, département Beaux-arts et patrimoine, musée de l’Armée, et Philippe de Poulpiquet, photographe avec plus de 75 photographies écrit par ou plutôt photographié par Philippe de Poulpiquet


Une exposition présentée par le musée de l’Armée du 19 septembre 2020 au 3 janvier 2021, autant en intérieur (salles du parcours Armes et armures anciennes du musée de l'Armée) qu'en extérieur (douves Nord côté esplanade des Invalides et grilles du boulevard des Invalides).

En 2020, le musée de l’Armée célèbre les 350 ans de la fondation des Invalides par Louis XIV. Trois siècles plus tard, sa vocation première perdure avec l’Institution nationale des Invalides qui abrite un hôpital et un centre de pensionnaires où sont accueillis et soignés d’anciens combattants, des militaires blessés en opérations extérieures ou en activité, des victimes civiles de guerre ou de terrorisme, ainsi que des blessés civils.

À la demande du musée de l’Armée, le photojournaliste Philippe de Poulpiquet a suivi le quotidien des hommes et des femmes qui y vivent et travaillent. En deux parcours distincts répartis sur le site des Invalides, l’exposition Invalides : mémoires de guerre interroge sur la guerre après la guerre, mettant en avant le rôle des soignants dans cet autre combat.

Photojournaliste et Grand reporter pour le quotidien Le Parisien / Aujourd’hui en France, Philippe de Poulpiquet couvre l’actualité internationale depuis 2010. Suite à l’acquisition de plusieurs photographies de sa série « Pour la France », le musée de l’Armée a tout naturellement fait appel à lui pour ce reportage photographique inédit sur la fonction médicale de l’Hôtel des Invalides.
Entre l’été 2017 et l’été 2018, le photographe s’est immergé dans le quotidien de l’Institution, et en révèle les dimensions médicale, sociale, humaine, historique et mémorielle. Construit comme une chronique photographique, ce reportage suit les personnes qui font vivre ce lieu : vétérans blessés au combat lors des guerres de décolonisation ou en Afghanistan, victimes civiles d’attentats, personnel hospitalier, autorité militaire…
Le colonel Jean Baby, blessé en Indochine ; Geneviève Asse, engagée dans les Forces Françaises de l’Intérieur à 21 ans ; Djamel, blessé lors des attentats de Paris le 13 novembre 2015 ; Lucette Cholet, amputée enfant suite à un bombardement pendant l’exode de 1940… Aux Invalides, sous le regard de Philippe de Poulpiquet, ces hommes et ces femmes deviennent la chair meurtrie d’un pays marqué par les blessures de la guerre.

-Au cœur de l’Hôtel des Invalides, l’exposition Invalides : mémoires de guerre présente au public près de 75 photographies extraites de ce reportage. Elle s’organise en deux parcours distincts visibles à l’intérieur et à l’extérieur du monument :
• un parcours intérieur présentant des tirages originaux, produits en 2019 pour les collections de photographies de l’établissement, dans les salles du parcours Armes et armures anciennes du musée de l’Armée ;
• un parcours extérieur, en accès libre, présentant des reproductions agrandies, imprimées et contrecollées sur des panneaux spécifiques, dans les douves nord longeant l’entrée principale de l’Hôtel, du côté de l’esplanade des Invalides et sur les grilles le long du boulevard des Invalides.



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique