en 
 
 
cinema

 
 

Happiness therapy (sur Ciné + Emotion)

Sortie  le  22/12/2021  

De David O.Russell avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert de Niro, Jacki Weaver, Chris Tucker et Julia Stiles (sur Ciné + Emotion les 22, 26 et 31/12)


Ayant perdu sa maison, son travail et sa femme, Pat Solatano se retrouve obligé d’emménager chez ses parents après avoir passé 8 mois dans un institut psychiatrique. Pat affiche pourtant un optimisme à toute épreuve. Il est déterminé à se reconstruire et à renouer avec son ex-femme, malgré une séparation difficile. Rapidement, il rencontre Tiffany, une jolie jeune femme ayant elle-même eu un parcours mouvementé. Tiffany propose d’aider Pat à reconquérir sa femme, à condition qu’il lui rende un service en retour.
Alors qu’un lien inattendu se forme entre eux, ils vont essayer de reprendre en main leurs existences et de redécouvrir les bons côtés de la vie….


« Quand un fou rencontre un autre fou, qu’est-ce qu’ils se racontent, des histoires de fous ! ». Ainsi pourrait-on résumer brièvement l’histoire à laquelle vous allez assister mais ce serait réduire à sa plus simple expression cette comédie romantico/sentimentale loufoque qui navigue autour de 2 paumés de sexes opposés, l’un quelque peu barjo et gentiment bipolaire avec des idées négatives et des sautes d’humeur à revendre, et l’autre plus ou moins dingo et agréablement grande gueule, capable de prendre la mouche à la moindre occasion et de partir en vrille dans un délire extravagant.
Bref, ils disjonctent soit ensemble soit l’un après l’autre, avec une franchise déconcertante, un moyen comme un autre de tenter d’analyser chacun leur négativité afin de s’entraider pour mieux se reconstruire (à l’aide d’un psy pour lui tout de même !) et s’en sortir réciproquement. Ces 2 cas psychotiques font (forcément) la paire, joués par un Bradley Cooper (Ce que pensent les hommes ; L’agence tous risques ; et surtout Very bad trip 1 & 2) nerveux, au beau regard légèrement halluciné qui essaye de positiver en anticipant ses émotions tout en se remettant en forme, et une incroyable Jennifer Lawrence (X-Men : le commencement ; Le complexe du castor ; Winter’s bone ; et dernièrement Hunger games) jolie comme un cœur, bousculée par un passé tumultueux et une tragédie récente, prête à déraper dans une crise hystérique typiquement féminine. On ne peut qu’imaginer une fin heureuse, très à l’américaine, pour eux, d’autant qu’ils mettent ce qu’il faut de regards, de sentiments et surtout de cœur à l’ouvrage.
La présence au casting de Robert De Niro, en père bien embarrassé par son fils en pleine « maladie mentale » et obsédé par son ex (lui qui avait déjà été un tant soit peu névrosé dans Mafia blues, face à un guérisseur interprété par Billy Crystal), apporte un supplément d’âme salvateur et une profondeur d’esprit comique, d’autant qu’ils ont déjà joué ensemble il n’y a pas si longtemps, dans le thriller Limitless de Neil Burger, sorti l’année dernière. Des retrouvailles qui dégénèrent parfois en bagarre assez musclée mais qui finissent bien évidemment en beauté, chacun pardonnant à l’autre ces interprétations de signes en tout genre et ces excès de colère souvent inexpliqués.
On doit cette petite comédie thérapeutique sans prétention, plutôt bavarde mais bien savoureuse quand même, aussi névrotique qu’humoristique, au réalisateur David O. Russell (Flirter avec les embrouilles ; Les rois du désert ; J’adore Huckabees ; Fighter) qui réussit à réunir quelques grandes figures du cinéma U.S. et non des moindres, dont certaines malheureusement un peu oubliées (Chris Tucker, vu dans Le 5ème élément, Jackie Brown et la franchise Rush hour), sans être impressionné ni complexé pour autant malgré l’« oppression » ou plutôt l’enjeu d’une telle production.
Une mention toute spéciale à la BO fort éclectique qui marie tour à tour Stevie Wonder et Bob Dylan (+ Johnny Cash), Ella Fitzgerald et Led Zeppelin, Dean Martin et The White Stripes, ainsi que Frank Sinatra et Bruno Mars….

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique