en France entière
 
 
cinema

 
 

Johnny English (sur Cin + Famiz)

Sortie  le  25/04/2021  

De Peter Howitt avec Rowan Atkinson, Natalie Imbruglia, Ben Miller et John Malkovich (sur Cin + Famiz les 25 et 29/04 + les 02 et 06/05)


Dans un monde angoiss, dboussol, peu dinstitutions sont aussi fiables que les Services secrets britanniques. Leurs super-agents, leurs rseaux internationaux, leur matriel et leur panoplie high-tech en font lultime bastion de lhonneur, du devoir et de la vrit. Informs dun odieux complot contre les joyaux de la couronne, les Services mettent sur le coup la crme de la crme des espions de sa Majest, leur agent n1. Lequel se fait immdiatement buter et est promptement rejoint dans lautre monde par llite du renseignement. Mais qui se cache derrire ces monstrueuses exactions ? Un homme, un seul, peut encore rpondre cette lancinante question. La scurit du pays, lespoir de venger le contre-espionnage, la protection des joyaux de la couronne, symbole immmorial de la grandeur de lEmpire, reposent dsormais sur ses paules. Cet homme, cest Johnny English. Il ne craint rien, il na peur de rien, il ne comprend rien. Ce nest pas le meilleur des agents, cest le seul.

Qui a dit que les anglais navaient pas ou plus dhumour ? En voil un exemple flagrant avec le retour en personne et sur grand cran de Rowan Atkinson, alias Mr Bean, qui essaye de relever un peu le niveau des comdies typiquement british, ces dernires tardant malheureusement pointer le bout de leur nez hors de leurs frontires. Il est vrai que depuis The full monty et 4 mariages et un enterrement, on na pas eu beaucoup la possibilit de sclaffer dans nos salles obscures, et cest srement pas avec les films de Ken Loach ou de Mike Leigh que cela sera possible. Quoi quil en soit, il semble bien que le cinma anglais veuille renatre de ses cendres et reprendre la place quelle avait au niveau international avant la grande dbcle dil y a une vingtaine dannes.
Certes, ce film nest pas proprement parl celui qui fera oublier les vaches maigres du cinma britannique dit rigolo, mais il fera au moins rire vos enfants et tous ceux qui aiment les pitreries de Mr. Bean. Sans tre un puits de science sans fond, une de ces productions dites intellos ou prises de tte ( moins que ce ne soit celle de Mr Bean !), et encore moins une ralisation compltement djante la Monty Phyton, cette comdie lgre est nanmoins un savoureux pastiche des films despionnage la James Bond avec Rowan Atkinson dans le rle dun espion gaffeur, un agent secret qui surestime ses capacits, victime daccidents rptition, un peu dailleurs limage de son personnage danglais moyen dans ses clbres sketches tlviss.
A la vue des premires scnes, on se rend bien compte quil sadresse tout spcialement un public jeune puisque, outre laction qui est souvent au rendez-vous, les gags sont souvent gros comme des maisons, certains culs depuis longtemps mais fonctionnant encore auprs de nombreux spectateurs, fans de Mr Bean. En effet, Rowan Atkinson a toujours sa tte dtonn, de grincheux et de roublard, et sen sert bon escient et comme il se doit. A la diffrence de son premier long mtrage en 1997 nomm Bean, o il en faisait des tonnes sans presque dire un mot, Rowan semble stre un peu assagi, changeant son look de miteux profond en celui dun super hros en blazer et cravate impeccables avec la coupe de cheveu adquate et la verve en prime. Mme sil continue jouer ici et l ce personnage de crtin incomptent et catastrophique dont il ne peut se dbarrasser compltement, il le rend au moins un peu plus srieux, plus malin et plus touchant que dhabitude. On sent quil a mri et quil peut prouver ses fidles admirateurs quel point il peut aborder des sujets plus construits, plus structurs, plus matriss et donc moins loufoques quauparavant.
Cest sans doute pour cette raison que la production gros budget a fait appel Neal Purvis et Robert Wade, les 2 scnaristes des 2 derniers James Bond (Le monde ne suffit pas et Meurs un autre jour). Dailleurs, la ralisation nest pas en reste puisque Pete Howitt (Pile et face, Antitrust) est derrire la camra et sen sort trs bien. Le seul hic pourrait tre le choix des autres interprtes, tant le casting semble avoir t fait en dpit du bon sens. Autant Ben Miller (Guns 1748, Birthday girl, The actors), qui joue lattachant Bough, lassoci de Johnny English, possde une grande palette humoristique et ne se borne pas ntre quun simple faire-valoir de Rowan Atkinson, autant le choix de John Malkovich en mchant pas tent et de Natalie Imbruglia en coquipire aguicheuse reste limite. Le premier sest gliss dans la peau dun homme la fois bon, glacial et dingue avec une chevelure de dandy mgalo certes vieille France mais un tant soit peu effmine, avec en plus une diction anglaise totalement avec laccent franais, cest--dire drle la premire fois mais insupportable au bout de la 10me. Quant la seconde qui nest autre quune jeune mais ancienne chanteuse australienne succs, elle a beau faire sa premire apparition au cinma, elle manque cruellement de prsence et de charme. On ne simprovise pas Johnny English girl comme !
Bref, part ce choix plus abracadabrant et atypique quautre chose, il faut reconnatre que ce film garde un quilibre parfait entre une certaine ralit des faits et un parfait dlire de certaines situations, le tout avec un ton juste et un scnario hilarant qui ne dcevra pas les inconditionnels du comique n1 anglais !

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique