en 
 
 
cinema

 
 

Manhattan lockdown

Sortie  le  01/01/2020  

De Brian Kirk III avec Chadwick Boseman, Sienna Miller, J.K. Simmons, Stephan James, Taylor Kitsch, Keith David et Alexander Siddig


Une course-poursuite infernale pour appréhender deux tueurs de flics à New York. L’inspecteur Davis est prêt à tout pour les coincer, d’autant qu’une gigantesque machination se dessine derrière leurs agissements. Pour les piéger, il va complètement isoler l’île de Manhattan, fermant l’ensemble de ses ponts, dans une spectaculaire opération… La traque peut commencer.

Rien que l’idée de fermer complètement les ponts reliant une « île » et pas n’importe laquelle, celle de Manhattan, à tout trafic possible – bloquer toute sortie et aussi empêcher toute entrée à l’une des zones urbaines les plus peuplées du monde -, le temps d’appréhender 2 dangereux criminels en cavale et recherchés par tous les flics du coin, est plutôt originale, d’autant qu’une chasse à l’homme pour les retrouver coûte que coûte vient d’être lancée à grands renforts de moyens aussi bien techniques qu’humains. Le seul gros problème, c’est qu’ils n’ont qu’une seule nuit (jusqu’à 5 heure du matin) pour résoudre au plus vite cette affaire.
Véritable course contre la montre, ce polar ambitieux est mené tambour battant par le réalisateur Brian Kirk III (on lui doit certains épisodes de séries à succès telles que Game of thrones, Les Tudors, Luther, De grandes espérances et Dexter), aidé par les « pouvoirs » de déductions à la fois fumeux et infaillibles (notamment lors de l’arrivée sur la scène du crime, pardon, des crimes !) de son personnage principal campé par Chadwick Boseman (vu dans Get on up ; Captain America : civil war ; Black Panther ; Avengers : infinity war ; Avengers Endgame). Avec lui dans le rôle d’un inspecteur maussade mais ultra-sérieux, très concentré et hyper aguerri (« c’est dans mon ADN »), c’est un véritable « serviteur de Dieu » à qui on a le droit dans cette poursuite mouvementée.
Il est du genre à vouloir « regarder le diable en face » et sa quête de justice (son père a été tué dans l’exercice de ses fonctions) ne laissera aucun répit à ces assassins devenus des fugitifs qui tentent par tous les moyens de fuir afin d’échapper au piège que leur a tendu la police et qui se resserre inexorablement voire impitoyablement sur eux. Déterminé à les attraper d’une manière ou d’une autre, ce policier badass va aller de jeu de massacre en bonne et due forme – sous le feu de croisière de Taylor Kitsch (X-Men : origins ; Battleship ; Savages ; American assassin) qui fait mouche et pas qu’un peu ! -, à un rebondissement certes quelque peu prévisible mais néanmoins haletant et savamment tendu.
Même si on ne peut éviter le côté moralisateur sur fond de pathos du protagoniste central – normal, c’est un justicier honnête et droit (comme un i !) -, cette production de bonne manufacture dite à l’ancienne (très connotée années 90), particulièrement nerveuse et rondement menée, se regarde sans déplaisir, boostée par des seconds rôles bien fournis (dont la belle Sienna Miller) et des producteurs avisés (Anthony et Joe Russo, ceux-là même qui ont réalisé certains des célèbres longs métrages de la franchise Marvel citée ci-dessus)...

C.LB



 
 
 
                                                      cinema - theatre - musique